La Fraternité Universelle, si on en reparlait…

Le choix du nom « Fraternité Universelle » pour notre obédience a pour nous une connotation très particulière, le mot « fraternité » n’est pas seul, il est associé au terme « universelle » dans le sens où notre fraternité est aux services de valeurs morales, commune à tous les hommes.

Si nous étions une simple fraternité au service d’intérêts particuliers, il n’y aurait plus lieu d’y associer le mot maçonnerie.

Pourtant, qu’avons-nous pu souvent constater, au nom de la fraternité associé à un zeste de tolérance ; des hommes ont pu bâtir des systèmes « financiers », de « pouvoir ». Simplement en les baptisant « obédiences maçonniques », ils ont progressivement détourné le sens des valeurs, que les membres qui en faisaient partie, étaient supposés défendre.

La Fraternité, pour nous Maçons est le ciment qui nous unit, mais elle n’est, absolument pas, destinée à servir des intérêts commerciaux, financiers, religieux, politiques, de recherche de pouvoir ou d’une représentativité quelconque…etc..

Que peut-on exprimer comme réaction, quand une association, dite « maçonnique », annonce son chiffre d’affaire pour montrer sa puissance !

Sans aucun doute, beaucoup de tristesse. Pardonnez, leur GADLU, ils ne se rendent même pas compte de ce que peuvent en penser les Maçons!

Malheureusement, et c’est ce qui nous dessert le plus, ce qui rend les Francs Maçons tellement indésirables, voire nocifs parfois, aux yeux de beaucoup, c’est cette « fraternité » utilisée par des gens pour leur bien-être personnel. C’est ce qui fait, qu’au lieu d’affirmer notre fierté d’être Franc-maçon, nous sommes obligés de rester le plus discret possible et même parfois  de nous cacher, à des époques pas si lointaines du tout.

Nous sommes fiers de citer les noms de Francs-maçons célèbres mais nous connaissons tous, également, des personnes que nous ne sommes pas du tout fiers de côtoyer. Les obédiences à structures pyramidales, qui pratiquent le prosélytisme – tellement rentable financièrement – ne font pas du tout le ménage, surtout, si celui qui est en cause exerce quelques responsabilités maçonniques ou profanes. C’est bien évidemment au nom de la tolérance et de la fraternité que l’on supporte que certains utilisent le « réseau maçonnique » pour faire du commerce, des affaires, de la politique…etc.. Pour ceux qui osent se rebeller, l’expression « tu appartiens à un ordre » est l’expression utilisée, habituellement, pour les faire taire.

Nous devons rester discrets car nous sommes bien obligés de constater que parmi tous les reproches qui nous sont faits, il y en a, qui sont tout à fait exacts. Dans l’histoire, les dirigeants de différents pays ont cherché, et parfois réussi, à utiliser la Franc-maçonnerie pour asseoir leur pouvoir, c’est bien évidemment toujours d’actualité. Nous avons pu, de nos yeux vivre des actes d’allégeance envers différents chefs d’états (dont certains sentent le  soufre) par des dignitaires qui sans aucun doute y avaient pas mal d’intérêts personnels à le faire.

L’utilisation du mot  « fraternité » dans ces cas là, ne peut avoir aucune connotation maçonnique. Pour nous, la Fraternité c’est nous unir avec tous ceux qui, au nom de la Maçonnerie Traditionnelle et Universelle cultivent des valeurs identiques. Pour nous, le travail du Maçon est un travail personnel, pour s’améliorer en lui-même ; « tailler sa pierre » prend ici tout son sens : c’est ainsi qu’il pourra éventuellement rayonner au sein de sa famille ou de ses proches.

L’obédience est simplement un lien, qui ne demande surtout aucune contre partie financière pour l’assurer,  elle permet aux Frères qui souhaitent partager ces valeurs de se reconnaître entre eux. C’est cela notre Obédience !

« On ne peut rien enseigner à un homme ; on peut simplement l’aider à trouver la réponse à l’intérieur de lui-même »

(Galileo Galilei)

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :